« chapi chapo | Accueil | 2mains : Exposition-vente chez Anne Willi »

Commentaires

Lire aussi sur le blog Images de danse : http://imagesdedanse.over-blog.com/article-1274151-6.html#anchorComment

Si je me souviens bien, Umwelt, c'etait, en philo la realite du monde qui nous entoure, et c'est devenu l'environnement, au sens politique du terme. Je n'ai pas vu le spectacle, mais il semble que Beckett ne meritait pas cette accolade.
Quant a l'onanisme masculin en impermeable et au jet de bebes ou de trognons de pommes, l'accomplissement (et l'intention secrete et inavouee de l'auteur) serait peut-etre que le public, au lieu de quitter la salle au bout de cinq minutes, se revolte, monte sur scene, et deborde les acteurs, comme au bon vieux temps du Living Theater.

Oui oui c'était tentant ! Une femme a interpellé les danseurs / non-danseurs d'ailleurs. Mais ils étaient trop conditionnés amorphes (tout comme nous, certes) pour sembler pouvoir réagir à quoi que ce soit, improviser, sortir du fond de scène... mais peut-être...

Il y a du nouveau sur mon blog à moâ, peut-être un début d'explication pour les méchants incrédules ? ;-)

Umwelt est un spectacle qui au départ m'a donnée la migraine, puis m'a fatiguée comme me fatigue ces spectacles où s'accumulent certains "tocs" contemporains, pour finalement me rendre triste : j'y ai vu la concrétisation artistique du "désenchantement du monde" sans ressentir toutefois qu'une alternative était possible par le biais de l'art d'où cette très grande tristesse en tant que spectatrice.

Non désolé je n'ai pas vu ce spectacle.
Mais j'ai du me faire mal comprendre car ce que je voulais dire ce n'est pas que le spectacle est choquand en lui même mais qu'il oblige à une interrogation sur le sujet.
Sinon moi aussi j'aime bien flotter et j'ai trouvé la danse de grande qualité.
Par contre le canard m'a gonflé !
Je t'invite par ailleurs à passer sur le blog de kimiko pour la critique de noces.
http://ulik.typepad.com/kimiko/2006/04/noces_de_preljo.html

je l'ai vu hier soir et je suis sortie à mi-chemin de la salle tellement j'ai trouvé agressant ce bruit industriel et répétitif. J'appelle cela une prise d'otage sonore car nous n'avons pas la possibilité de nous protéger ou en se bouchant les oreilles ce que j'ai fais d'ailleurs.
Je ne vois pas où Maguy Marin veut en venir sinon rajouter de l'aliénation à notre monde qui il me semble n'en manque pas. Je vais lui écrire car il me semble que l'on a une responsabilité lorsque l'on est chorégraphe.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

like!

google / favorite choses


Talk2Me

Facebook Facebook FriendFeed Google Talk Twitter
| More

feed mon amour

favorite vibes

  • (re)mix the (favorite)web avec tous les blogs du joyeux collectif sur un seul onglet netvibes en cliquant là c magic Add to Netvibes

creative commons

Blog powered by Typepad